Menu Regions
menu
Cliquer pour imprimer cette page.

Voir aussi...
 
Accueil > Mauricie–Centre-du-Québec > Enquête origine-destination 2011 > Enquêtes en bordure de route (foire aux questions)
 
 

Quels types d’enquêtes de circulation sont réalisées dans le cadre de l’enquête origine-destination 2011 de la grande région de Trois-Rivières?
Menu.

Trois types d’enquêtes de circulation sont réalisées parallèlement à l’enquêteménages (téléphonique). Il s’agit des enquêtes par relevés de plaques d’immatriculation, des enquêtes par interviews directes en bordure de route et des relevés de comptage de circulation.

Quel est le but d'entreprendre une enquête de circulation de type « enquête plaques »?
Menu.

Le but de cette enquête de circulation est principalement de déterminer les lieux d’origine et de destination des déplacements provenant de l’extérieur du territoire couvert par l’enquête-ménages téléphonique. Ces renseignements permettront notamment de distinguer, parmi tous les déplacements effectués sur le réseau routier, les besoins liés aux déplacements pendulaires se destinant dans la grande région de Trois-Rivières de ceux liés aux déplacements interurbains en transit (qui ne s’y arrêtent pas). Cette méthode est principalement appropriée aux routes à haut débit de circulation. Elle présente l’avantage de ne pas perturber l’écoulement du trafic, mais génère des taux de réponse plus faibles que la méthode d’enquête par interviews directes en bordure de route.

Quel est le but d'entreprendre une enquête de circulation de type « enquête par interviews directes en bordure de route »?
Menu.

Le but de cette enquête de circulation est principalement de déterminer les lieux d’origine et de destination des déplacements provenant de l’extérieur du territoire couvert par l’enquête origine destination fait par les entrevues téléphoniques.. Ces renseignements permettront notamment de distinguer, parmi tous les déplacements effectués sur le réseau routier, les besoins liés aux déplacements pendulaires se destinant dans la grande région de Trois-Rivières de ceux liés aux déplacements interurbains en transit (qui ne s’y arrêtent pas). Cette méthode peut être recommandée uniquement sur des routes à faible ou à moyen débit de circulation. Elle a comme principal avantage l’obtention d’une forte représentativité de l’échantillon.

Quelle est la méthodologie utilisée pour la réalisation de l’enquête de circulation de type « enquête-plaques »?
Menu.

La méthodologie de cette enquête est la suivante :

  • Les plaques d'immatriculation de tous les véhicules passant aux endroits déterminés du territoire de l’enquête origine-destination de Trois-Rivières seront photographiées aux heures de pointe des journées de l’enquête. Les numéros de plaque d'immatriculation sont recueillis par le personnel du consortium Genivar – Cible recherche retenu pour réaliser cette enquête.
  • Les endroits des prises de photos sont indiqués au moyen d’une signalisation routière annonçant la réalisation d’une « Enquête de circulation ».
  • Les numéros des plaques d'immatriculation photographiées sont automatiquement décodés et retranscrits au moyen d’un système de reconnaissance des caractères, puis envoyés à la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ).
  • La SAAQ, dont elle seule dispose de l’information sur les propriétaires des véhicules immatriculés au Québec, fera parvenir un court questionnaire aux propriétaires des véhicules dont les plaques d'immatriculation ont été photographiées. Ainsi, ni le personnel du consortium Genivar – Cible recherche ni celui du ministère des Transports n’ont accès aux données nominatives des automobilistes.
  • Les questionnaires transmis ne sont pas personnalisés. Seule la lettre de transmission accompagnant chaque questionnaire posté contient le nom et l’adresse du propriétaire du véhicule à qui le questionnaire est destiné.
  • La participation à l’enquête s’effectue sur une base volontaire. Une envelopperéponse permettra aux répondants de retourner au Ministère leur questionnaire une fois rempli.
  • Aucune information nominative n’est demandée ni conservée à la suite de cette étude.
  • Le traitement des questionnaires reçus sera effectué par le consortium Genivar – Cible recherche, qui en fera ensuite l’analyse.

Quelle est la méthodologie utilisée pour la réalisation de l’enquête de circulation de type « enquête par interviews directes en bordure de route »?
Menu.

La méthodologie de cette enquête est la suivante :

  • Des barrages routiers sont aménagés aux endroits déterminés du territoire de l’enquête origine-destination de Trois-Rivières dans le but d’intercepter les véhicules s’y présentant aux heures de pointe pendant les journées de l’enquête.
  • Les endroits sont indiqués au moyen d’une signalisation routière annonçant la réalisation d’une « Enquête de circulation » et signalisés comme un chantier routier, conformément aux normes québécoises de signalisation routière.
  • Les conducteurs des véhicules interceptés doivent faire un arrêt obligatoire avant d’être abordés par le personnel du consortium Genivar – Cible recherche retenu pour réaliser l’enquête.
  • Les conducteurs sont invités, sur une base volontaire, à répondre aux quelques questions de l’entrevue, d’une durée d’une trentaine de secondes, avant de pouvoir reprendre leur route.
  • Aucune information nominative n’est demandée ni conservée à la suite de cette étude.
  • Le traitement des questionnaires sera effectué par le consortium Genivar – Cible recherche, qui en fera ensuite l’analyse.

Est-ce que la participation aux enquêtes de circulation est volontaire?
Menu.

Oui, la participation des conducteurs à cette étude se fait sur une base volontaire.

Comment les données nominatives des citoyens peuvent-elles être gardées confidentielles?
Menu.

Aucune donnée nominative n’est recueillie ni conservée dans le cadre de cette étude. De plus, toute l’information recueillie est analysée de façon agrégée (données regroupées).

Est-ce que la vie privée des citoyens sera protégée au moment de leur participation à l'étude
Menu.

Oui. Aucune information nominative n’est demandée ni conservée à la suite de cette étude. Les données recueillies sont ensuite analysées de façon agrégée (données regroupées). Les données agrégées sont utilisées afin de connaître et d'évaluer les patrons et les habitudes de déplacement de l’ensemble des automobilistes sur le réseau routier de la région.

Comment sera assuré le respect de la vie privée des citoyens?
Menu.

Le respect de la vie privée des citoyens, en accord avec les politiques gouvernementales à ce sujet, sera assuré par les démarches suivantes :

  • Chaque questionnaire rempli sera identifié uniquement par un numéro de questionnaire et non par un nom, une adresse, un numéro de plaque ou une autre information personnelle ou nominative.
  • Le personnel affecté à l’étude n'aura pas accès à l'information personnelle et ne sera pas capable de faire de lien entre un conducteur ou une plaque d'immatriculation et une réponse au questionnaire.
  • Toutes les personnes qui travaillent à cette étude doivent signer des engagements très stricts de confidentialité et de respect de la vie privée des citoyens.
  • Les données recueillies et saisies sont protégées par des systèmes informatiques sécurisés dont les accès sont limités au seul personnel autorisé et elles ne serviront qu’aux seules fins de la présente étude.
  • Aucune photo, aucun numéro de plaque d'immatriculation ni aucun autre renseignement nominatif ne seront conservés au terme de cette étude.

Quels sont les emplacements retenus pour la réalisation de l’enquête de circulation de type « enquête-plaques »?
Menu.

Les endroits retenus pour l’enquête-plaques sont situés à la périphérie du territoire couvert par l’enquête-ménages origine destination par entrevues téléphoniques réalisée dans la grande région de Trois-Rivières. Les photographies sont prises aux endroits suivants : l’autoroute 40 en direction est à Yamachiche, la route 157 en direction sud à Notre-Dame-du-Mont-Carmel, l’autoroute 55 en direction sud à Saint-Boniface, l’autoroute 55 en direction nord à Bécancour et l’autoroute 40 en direction ouest à Batiscan.

Quels sont les emplacements retenus pour la réalisation de l’enquête de circulation de type « enquête par interviews directes en bordure de route »?
Menu.

Les endroits retenus pour l’enquête par interviews en bordure de route sont situés à la périphérie du territoire couvert par l’enquête-ménages réalisée dans la grande région de Trois-Rivières. Les barrages routiers sont installés aux endroits suivants : la route 138 en direction est à Yamachiche, la route 359 en direction sud à Saint-Narcisse, la route 132 en direction est à Baie-du-Febvre et la route 132 en direction ouest à Saint-Pierre-les-Becquets.

Quelles mesures seront prises afin d'assurer la sécurité routière de la population et des travailleurs pendant la collecte de ces données?
Menu.

Comme pour tout chantier routier, le Ministère exige le respect des lois, règlements et procédures opérationnelles et sécuritaires applicables. Tous les sites recommandés pour la tenue des enquêtes par le consortium Genivar – Cible recherche, responsable de la réalisation des enquêtes, ont fait l’objet d’une approbation de la part du Ministère. Une signalisation routière appropriée, approuvée par le Ministère et conforme aux normes québécoises de signalisation routière est exigée au moment des enquêtes. Des patrouilleurs doivent s’assurer sur place du bon état, ainsi que du respect de la signalisation installée, en plus des signaleurs routiers lorsque le trafic doit s’immobiliser. Les autorités policières sont aussi informées des dates de la tenue des enquêtes afin d’être en mesure d’effectuer une surveillance.

Comment les automobilistes pourront-ils savoir qu'ils entrent dans une zone couverte par une enquête de circulation?
Menu.

Un panneau de signalisation « Enquête de circulation » en fera la mention en amont du site. L'emplacement de ce panneau sera déterminé en conformité avec les normes québécoises de signalisation routière.

Est-ce que les appareils utilisés pour photographier les numéros de plaque d'immatriculation pourront aussi être utilisés au même titre que les radars photo?
Menu.

Non, les photographies recueillies serviront uniquement aux fins de l'enquête de circulation. Il est toutefois possible que, comme pour tout autre chantier routier, des policiers installés en bordure des sites d’enquête contrôlent la vitesse des véhicules, mais indépendamment de l’enquête et sans avoir recours aux données et photographies recueillies au cours de l’enquête.

Comment la population sera-t-elle informée du début de l'enquête de circulation?
Menu.

Le ministère des Transports du Québec diffusera un communiqué de presse annonçant le début et la durée de l'étude.

Voir aussi :