Grand Public
Cliquer pour imprimer cette page.

Voir aussi...
 
Accueil > Véhicules de promenade > Réseau routier > Chaussées

L'augmentation du trafic et des charges permises ainsi que l'abondance des précipitations combinées à l'action du gel et du dégel constituent les principales causes de dégradation des chaussées. Or, les chaussées représentent une partie importante des infrastructures routières sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec.

Gestion des chaussées

Le Laboratoire des chaussées du ministère des Transports consacre beaucoup d'efforts au maintien et à l’évolution d'un système de gestion des chaussées afin de maintenir le réseau routier en bon état tout en optimisant les investissements. Cet objectif ne peut être atteint sans établir un bilan exhaustif et précis de l'état du réseau routier au moyen d'équipements d'auscultation à grand rendement et d’équipements de mesure à la fine pointe de la technologie. La précision et la fiabilité des données sont sans cesse améliorées. L'état de la chaussée est évalué sur la base des éléments suivants : la fissuration, le confort au roulement (uni), la profondeur des ornières et les effets du gel, qui sont relevés annuellement sur le réseau.

Le Laboratoire des chaussées conçoit et assure la mise au point continuelle de divers outils décisionnels utilisés à l'étape du traitement des résultats. Ces outils servent à établir les causes des déficiences relevées sur les chaussées et à déterminer les meilleurs types d'intervention à réaliser. Des arbres décisionnels sont élaborés pour choisir les types d'interventions d'entretien et de réfection appropriées à une situation donnée. Ils tiennent compte de la cause des déficiences de la chaussée et de l'expérience acquise par le Laboratoire sur l'efficacité des différentes techniques d'intervention utilisées au Québec et ailleurs. Le Laboratoire cherche également à prévoir l'évolution de la condition des chaussées en fonction de leur structure, de l'agressivité du trafic et du climat rigoureux. Ces paramètres sont constamment raffinés pour améliorer la performance du système de gestion des chaussées.

Le système de gestion des chaussées traite les données liées au type et à l'historique des chaussées, à leur état (uni, ornières, fissuration) et au trafic. Il analyse les besoins de réfection, évalue la performance pour différents types de chaussées, suggère des scénarios et des choix d'intervention en fonction de la nature des dégradations. Il assure même le suivi des interventions. Le système de gestion des chaussées permet aux gestionnaires de prévoir les investissements nécessaires pour atteindre le niveau de qualité désiré et de maximiser le rapport durée de vie-coûts. Les gestionnaires des diverses régions du Québec peuvent désormais comparer différents scénarios d'entretien et de réfection, préparer leur programmation annuelle des travaux en conservation des chaussées et bénéficier d'un système assurant la conservation de données historiques (entretien, état, etc.) par l'intermédiaire d'une base de données centralisée. Cette programmation les aide ensuite à réaliser les études détaillées nécessaires à la préparation des plans et devis et à la réalisation des travaux.

Le Ministère peut donc suivre et prévoir l'évolution de la condition du réseau routier en fonction des sommes consenties à sa conservation. Cette saine gestion assure aux contribuables québécois l'optimisation de leurs investissements.

Conception et réhabilitation des chaussées

Chef de file en matière d'élaboration de méthodes de conception de chaussées souples ou rigides, le Laboratoire des chaussées expérimente et valide aussi de nouvelles techniques et de nouveaux procédés de maintien et de remise en état des chaussées, tels le retraitement en place ou l'utilisation d'isolant thermique dans les chaussées.

Les équipes du Laboratoire des chaussées ont acquis une expertise de pointe dans plusieurs autres domaines, tel que l'évaluation de l'adhérence pneus-chaussée, de l'uni, de l'orniérage, de la fissuration ainsi que du suivi des périodes de restriction des charges pendant le dégel. Elles ont aussi mis au point une méthode d'évaluation des effets des diverses configurations de véhicules lourds et des charges sur le comportement des chaussées en fonction des conditions climatiques.

Enfin, au moyen du suivi expérimental de plus d'une centaine de sections d'essais partout dans la province, les spécialistes du Laboratoire des chaussées évaluent les performances à long terme des nouvelles techniques et des nouveaux procédés, et font des recommandations sur leur utilisation.

Plusieurs travaux de recherche sont présentement en cours afin :

  • d'accroître la précision des méthodes de dimensionnement (méthodes analytiques ou semi-empiriques mieux adaptées aux conditions québécoises) par une meilleure connaissance des phénomènes qui interagissent et qui sont responsables de la dégradation des structures de chaussées
  • d'améliorer l'efficacité des interventions grâce à l'utilisation rationnelle de matériaux nouveaux ou marginaux
  • d'améliorer les méthodes actuelles de réfection par des techniques comme le retraitement en place et d'autres techniques de recyclage
  • de mieux connaître les effets du gel et du dégel sur les chaussées, le comportement de ces dernières et les phénomènes de dégradation afin d'intégrer ces paramètres aux méthodes de dimensionnement et d'améliorer les techniques de drainage et de protection contre le gel et le dégel

Cette expertise est acquise et ces travaux de recherche sont réalisés grâce au soutien technique des spécialistes en équipements d'auscultation des chaussées, qui réparent, entretiennent, automatisent et étalonnent les équipements de mesure et d'essai.

Données sur la circulation 

La demande de service sur le réseau du ministère des Transports est évaluée chaque année. Une méthode d'expertise spécifique a été mise au point pour établir des plans de collecte des débits de circulation, par exemple pour estimer les débits moyens annuels à partir de collectes de courte durée ou les débits de véhicules lourds. Les données sur la circulation sont recueillies, traitées, analysées et validées afin de mettre à jour une banque de données et de produire des données officielles tel le diagramme d'écoulement.

Voir aussi :