Entreprise
Cliquer pour imprimer cette page.

Voir aussi...
 
Accueil > Camionnage > Ponts > Hauteurs libres sous les ponts du Québec
 

La version Internet de Hauteurs libres sous les ponts du Québec remplace l’ouvrage Hauteurs libres sous les ponts et viaducs du Québec, édition 1998.

La présentation des données sur Internet a été privilégiée, puisque l’accès y est aujourd’hui largement répandu et qu’il est beaucoup plus facile de procéder à une mise à jour rapide des données. La consultation des données en est aussi grandement facilitée.

Hauteurs libres sous les ponts du Québec est accessible au public, car le ministère des Transports juge que ces données sont essentielles pour assurer la protection des usagers du réseau routier, la préservation des structures et le déplacement des marchandises. La méconnaissance de ces données peut en effet être la cause d’accrochages légers des structures ou d’accidents plus graves pouvant mettre en danger la vie des gens. Dans tous les cas, les structures doivent être réparées et les coûts sont souvent élevés. La méconnaissance des données peut également amener les camionneurs à dévier d’un itinéraire prévu et à devoir faire des détours ainsi qu’à subir de longs temps d’attente.

Les données présentées sont les valeurs réelles mesurées sur place par le personnel du ministère des Transports.

Il est donc toujours recommandé de prévoir une marge de sécurité minimale de 10 cm, comme l’exige le ministère des Transports dans le traitement des demandes de permis spéciaux de circulation afin de tenir compte de divers facteurs, tels :

  • le soulèvement possible de la chaussée en hiver;
  • la présence de sable, de gravier, de neige ou de glace sur la chaussée;
  • la précision des mesures (hauteur libre et véhicule avec son chargement);
  • le profil longitudinal de la chaussée en fonction de la longueur du véhicule.

L’utilisateur ne doit pas oublier de consulter la section « État du réseau routier » du site Québec 511 du ministère des Transports pour connaître les travaux effectués sur le réseau routier. Ces travaux peuvent modifier les hauteurs libres à cause, par exemple, de l’étaiement d’un pont, de l’ajout d’une nouvelle couche de revêtement bitumineux ou de la fermeture d’une voie sous un pont.

L’utilisation des données permet de faire une première validation d’un itinéraire, mais elle ne dégage pas le camionneur de la responsabilité de s’assurer que son véhicule ne causera pas de dommages aux structures routières. Ainsi, pour des véhicules usuels, des vérifications sur le terrain devront être faites aux endroits jugés plus critiques, alors que, pour des véhicules hors-normes, ces vérifications sur le terrain devront être effectuées sur la totalité du parcours.

Notes explicatives pour l’utilisation du Répertoire

Pour consulter les hauteurs libres

Voir aussi :
Haut de page